Les techniques de Dessin-Peinture

Trop vastes pour être abordées, nous nous contenterons dans ce chapitre de détailler les diverses techniques de dessin et de peinture les plus couramment utilisées.

L'Aquarelle
Le Pastel
La Peinture à l'huile

•  L'Aquarelle

Le matériel utilisé

•  Les pinceaux
Gros pinceaux ronds à poils fins et terminés en pointe ou pinceaux plats.

•  La palette
Indispensable pour le mélange des couleurs, à la base de la technique de l'aquarelle.

•  La planche à dessin
Elle permet de fixer la feuille et de l'empêcher de glisser ou de se froisser.

•  Le papier
L'aquarelle nécessite un papier blanc spécialement destiné à cette technique d'un grammage minimum de 300 gr. Il en existe de grains différents qui lui donnent une texture plus ou moins rugueuse. C'est un papier qui doit également bien absorber l'humidité.

•  La peinture
L'aquarelle utilise une peinture spéciale à base de pigments liés à l'eau et à la gomme arabique.

•  Petits matériels

Un crayon à papier, une gomme, une éponge, un chiffon, un cutter sont des petits accessoires indispensables pour bien travailler.

La technique traditionnelle de l'aquarelle

L'Aquarelle est une peinture transparente, elle se réalise toujours sur du papier blanc que l'on aura au préalable mouillé et fait sécher bien à plat sur la planche à dessin.

Il s'agit ensuite d'appliquer les couleurs en utilisant l'eau comme diluant pour obtenir des dégradés (technique du lavis) et des effets plus ou moins importants par mélange ou superposition de couleurs (glacis) , par l'utilisation de la surface de papier humide, par la suppression ou l'ajout de couleurs, ou par de petites touches de pinceau.

Une des difficultés de l'aquarelle réside dans le fait qu'il n'y a pas de blanc et que les parties claires doivent être prévues et contournées ou bien réservées à l'aide d'un masque liquide qui protège la zone concernée de la couleur.

•  Le pastel

Il existe plusieurs types de pastels : les pastels tendres, les pastels très friables, les pastels gras et les pastels aquarellables. Ils se présentent sous la forme de crayons ou de petits batonnets de forme carrée.

. Les pastels tendres, très friables
Pastels « classiques », il permettent des veloutés par frottements du pigment au doigt sur le support qui peut être blanc ou teinté. Il s'adapte à tous les sujets.
Pour un beau rendu, il vaut mieux éviter les papiers à grains marqués. Afin de le préserver, il doit impérativement être fixés à l'aide d'un fixatif spécifique.

. Les pastels à l'huile (gras )

Le pastel gras peut-être dilué à l'essence ou être utilisé tel quel. Il peut se mélanger à d'autres techniques telles que la peinture à l'huile et s'utiliser sur toutes sortes de supports.

. Les pastels aquarellables

Ils s'emploient comme les pastels gras et donnent un rendu proche de l'aquarelle une fois imbibés d'eau. 

. Les supports
Les supports utilisés sont principalement le papier qui doit être plutôt rugueux et teinté, les cartons (un carton d'emballage peut faire l'affaire), le bois et la toile, préparés au préalable.
• La peinture à l'huile

La peinture à l'huile est une technique ancienne offrant de multiples possibilités, de la technique léchée des Flamands ou des surréalistes, au pointillisme des impressionnistes ou aux effets de matières de la peinture au couteau.

Les supports utilisés varient de la simple feuille de papier, à la toile ou au panneau de bois.

Elle peut s'utiliser pure ou diluée avec des médium, des huiles, des siccatifs ( matière qui accélère le séchage) selon les effets voulus.

Le matériel utilisé est lui aussi très diversifié : les pinceaux bien sûr de toutes formes, mais aussi l'éponge, les doigts, le couteau, tout lui convient.

D'une très grande souplesse d'utilisation, cette technique qui permet la retouche (le repentir) est idéale pour les débutants qu'elle déroute un peu au début mais qui l'adoptent facilement.

•  Pour en savoir+